L'éducation thérapeutique : Maladie Chronique, maladie aigue...

 

Ces deux types de maladies ont leur spécificité. Leurs conséquences sont assez différentes et entrainent un vécu par le malade et son entourage très différent ; la place des équipes médicales et soignantes sont différentes et bien sur leur relation avec le malade également....

 

Bien entendu, le schéma proposé ci-dessous est assez caricatural, pour nombre de maladies chroniques, l'entrée dans la maladie est inaugurée par une phase aigue, très symptomatique. Cela soulève d'ailleurs la question de l'annonce, celle ci engendre fréquemment un choc initial, l'anxiété est submergeante et l'approche de l'équipe médicale est déterminante. Le reflexe du soignant est souvent de donner un maximum d'informations et d'instructions, il est en général plus adapté de donenr du temps au malade pour exprimer ce qu'il ressent, le soutenir, l'encourager, se cantonner dans un premier temps aux " instructions de sécurité". Cela jouera un rôle détermiannt dans la relation ultérieure.

 

Dans le cas du diagnostic d'une maladie asymptomatique, on veillera à ne pas banaliser les contraintes de traitement. Cette banalisation n'encourage pas le malade à s'investir dans un partenariat avec le praticien. Toute dramatisation des risques est à éviter également, elle éloigne le soignant du malade et met à mal toute dynamique de coopération.

 
 
 
Objectif des soins
 
La maladie
 
 
Le patient
 
La famille du patient
 
La relation soignant/soigné
 
 
 
Le soignant

 

 

 
 
Le processus de soins

 

Maladie aigue

 

 

Guérison, résolution de la crise

 

 

Maladie symptomatique, visible, urgence

 

 

Passif, applique les décisions,

 

Famille simplement informé

 

 

Relation adulte/enfant.

Relation ponctuelle et centrée sur un objectif à court terme

 

Attitude centrée sur la maladie, rôle d'intervenant direct, pouvoir direct et efficace

 

 

 

Processus de courte durée de type biomédical : codifié, prescription à appliquer. La décision appartient aux soignants

Maladie Chronique

 

 

 

Stabilisation, prévention des complications

 

Maladie souvent silencieuse en dehors de crises, durable, d'évolution incertaine

 

Actif, participe au traitement

 

Famille associée au suivi

 

 

Relation adulte/adulte, difficultés liées à la durée, aspects complexes prise en charge, lassitude

 

Attitude centrée sur le patient, son contexte global de vie. Rôle d'expert, guide, soutien. Le pouvoir est partagé

 

 

 

Processus de longue durée,

le patient est gestionnaire d'une partie des soins

La prise en charge biomédicale mais aussi psychosociale et pédagogique

 

coopération soignants soigné

 

sante-participative.org

Site conçu par Fabrice Boudinet

fabrice-boudinet.fr

Suivez nous

  • Twitter Clean